Comment devenir un meilleur chasseur au poste en battue ?

Publié le : 03/10/2016 11:47:04 | Catégories : Conseils et astuces pour les chasseurs

Comment accroitre ses chances au poste de chasse ?

Certains parleront de chance, d’autres d’expérience.

En réalité ces deux facteurs rentrent en compte durant la pratique de la chasse. Au poste, les maitres mots pour avoir une chance de voir du gibier sont : silence et mimétisme.

Découvrez dans cet article les bons réflexes à adopter afin de maximiser vos chances de voir du gibier sur la ligne de poste en battue. Les animaux se sont adaptés aux prédateurs afin de leur échapper en développant leurs sens, l’ouïe, l’odorat et la vue. Afin de ne pas être repéré, le chasseur doit connaître chaque animal et s’adapter en fonction de chacun d’entre eux. Découvrez nos quelques conseils et astuces afin de vous fonder dans l’environnement de l’animal tout en assurant votre sécurité durant une battue.

Conseil 1 : Être camouflé tout en restant visible

En battue, le port de vêtements fluorescents est obligatoire, il permet à chacun de repérer ses voisins de chasse et d’assurer la sécurité de la battue. Cependant cela vous rend plus facilement détectable par le gibier. Ce dernier va repérer une masse claire qui éveillera ses soupçons. Pour cela, les fabricants ont développé des vêtements respectant la certification européenne EPI (Équipement de Protection Individuel) en camo-fluo. Le camouflage permettra une meilleure dissimulation du vêtement dans l’environnement naturel de l’animal. Rappelons-le, les animaux ne distinguent pas les couleurs qui tendent vers le rouge alors que c’est une des couleurs que l’être humain distinguera le mieux.

 Conseil 2 : Être silencieux même en mouvement

Si vous souhaitez voir du gibier, le maître mot est SILENCE. C’est l’un des moyens le plus efficaces pour ne pas vous faire repérer par le gibier. Pour que l’animal sorte à proximité de votre poste, restez silencieux et le plus immobile possible. Afin de vous imager la scène, faites-vous passer pour un arbre. Le moindre mouvement vous trahira et effrayera l’animal. Le chevreuil possède une vision dichromatique, c’est-à-dire qu’il ne perçoit pas la plupart des nuances de couleurs, en revanche celle-ci accentue la sensibilité aux mouvements. Sachez qu’à l’approche d’un chevreuil, chacun de vos mouvements sera comme démultiplié à la vue du chevreuil.

Les fabricants comme Hârkila, Browning, Somlys et d’autres ont développé des tissus extrêmement silencieux afin de pallier aux bruits émis par vos vêtements.

 

Conseil 3 : Combattre le froid pour gagner en réactivité

Adopter des vêtements en adéquation avec la météo ne vous permettra pas de voir plus de gibier, cependant  le froid par exemple à tendance à paralyser les membres et à faire diminuer la réactivité du chasseur. Qui n’a jamais passé de longues heures sur la ligne de battue à combattre des vents glaciaux en hiver ? Vous perdez alors en lucidité et en réactivité car votre organisme est davantage préoccupé à gérer votre température. Vous perdez alors en précision lors du tir mais également à votre sécurité et celle de votre entourage. Adopter des vêtements adéquats, une bonne paire de gants de chasse ainsi qu’une bonne paire de bottes ou de chaussures de chasse. Pensez également à vous couvrir la tête, ce sont plus généralement les extrémités du corps qui souffriront du froid.

 

Conseil 4 : Economiser vos muscles

La chasse au poste en battue est avant tout une histoire de patience et synonyme de longues heures passées à attendre et à suivre la mélodie des chiens traquant le gibier. Il n’est pas nécessaire de rester debout durant des heures. Rester debout de manière statistique peut provoquer des douleurs dans le bas du dos, vous raidir les jambes ce qui diminuera assurément votre qualité de tir au moment opportun. Utiliser un trépied est une bonne alternative pour économiser vos muscles pendant l’attente du gibier.

Conseil 5 : Adopter une bonne position

Une fois arrivé à votre poste de battue, visualisez votre environnement de chasse. Repérez éventuellement les coulées présentes autour de votre poste, elles vous indiqueront les zones de passages des animaux. Visualisez votre fenêtre de tir en appliquant la règle des 30°. Appréhender son environnement de tir participera à l’amélioration de vos résultats mais surtout à la sécurité générale dans la battue. Pour finir, restez bien visible de vos camarades de chasse. L’adrénaline fait parfois oublier quelques règles élémentaires de sécurité qui peuvent devenir rapidement dramatiques avec l’utilisation d’armes à feux.

Conseil 6 : Devenir un meilleur tireur

Sur internet, les conseils afin d’améliorer son tir ne manquent pas mais voici un petit récapitulatif des points les plus importants. Le point primordial dans la réussite d’un prélèvement est la vigilance. Restez attentif tout au long de la battue et ne vous laissez pas surprendre par un gibier que vous n’auriez pas entendu arriver. Il est fréquent que le gibier se dérobe en début de battue avant même qu’il ne soit chassé par les chiens. Soyez attentif !

Prenez le temps de viser, combien avez-vous manqué de tirs pensant l’animal dans le viseur ? Ne précipitez pas le tir et prenez votre temps. Adaptez votre tir en fonction de l’animal, de sa vitesse, sa distance et surtout de votre arme !

Toujours plus simple à écrire qu’à appliquer, visez une zone létale de l’animal (le cœur, le cou). Cela vous évitera de blesser le gibier et de ne pas perdre l’animal après une trop longue fuite.

Pour terminer, entraînez-vous au tir sur sanglier courant. C’est une phase importante voire obligatoire pour ne pas louper l’animal et appréhender son tir. Profitez de l’intersaison de chasse pour vous entraîner dans un stand de tir proposant ces exercices.